Mariana, ville minière du Minas Gerais (Brésil) au XVIIIe siècle

Histoire foncière et histoire sociale

Claudia Damasceno

Le Minas Gerais au XVIIIe siècle, terrain privilégié par les spécialistes de l’histoire coloniale

  • Riche capitainerie très peuplée avec un grand nombre d’esclaves, de femmes et d’hommes affranchis
  • Zone très urbanisée comportant des campements devenus des villes s’appuyant sur un riche développement social et artistique (nombreuses confréries ; architecture, peinture, sculpture et musique)
  • Présence abondante de sources d’archives : archives municipales, paroissiales, notariales

prezi_psig231b-dec-10-12 prezi_psig231-dec-10-12Objectifs

  • Reconstituer le parcellaire
  • Étudier les dimensions spatiales et temporelles des phénomènes économiques et sociaux

prezi_psig234-dec-10-12Carte « Ouro Preto », 1928 :Indication de chemins aujourd’hui disparus et de lieux-dits mentionnés dans les sources cadastrales

+

prezi_psig235-dec-10-12Sources cadastrales :
Livres de registre des aforamentos (contrats emphytéotiques)

Procédures de géoréférencement de plans anciens

prezi_psig237-dec-10-12

prezi_psig238-dec-10-12La modélisation des données permet d’associer les analyses spatiales aux analyses de réseaux sociaux afin d’étudier les différents types de relations entre les habitants et de mieux comprendre la morphologie et les distributions spatiales.

Utilisation des parcelles

prezi_psig240-dec-10-12prezi_psig241-dec-10-12Distribution socio-économique

prezi_psig243-dec-10-12 prezi_psig244-dec-10-12